Colorations, shampoings, soins : les poudres indiennes, un bonheur pour les cheveux

Depuis quelques mois, je me suis mise à découvrir les poudres indiennes (ou ayurvédiques mais c’est tellement plus compliqué à dire qu’on va dire indiennes dans cet article). Je ne sais pas si vous les connaissez déjà, si c’est le cas cet article pourra vous montrer celles que je préfère et dans quels cas je les utilise. Mais si, comme moi il y a quelques mois, vous n’en saviez pas grand chose, je vous invite à les découvrir aujourd’hui.

La médecine ayurvédique, issue d’une tradition ancestral, est utilisée en Inde et est basée sur l’utilisation des plantes. La majorité des Indiennes utilisent ces plantes sous forme de poudre pour leurs nombreux bienfaits; elles s’utilisent pour le visage, le corps et les cheveux. Personnellement, j’ai commencé une utilisation régulière uniquement pour les cheveux donc je ne parlerais que de ça dans l’article. Vous vous en doutez, il existe un très grand nombre de poudre indiennes et chacune ont des bienfaits différents et peuvent donc correspondent à tous les types de cheveux et tous vos besoins : donner du volume, réguler le sébum, apporter de la brillance, hydrater et même laver et colorer !  J’ai testé plus qu’une dizaine de poudres indiennes qui ont toutes des utilisations différentes et j’ai décidé de vous parler de celles que je préfèrais alors c’est partie !

Les poudres que j’utilise pour laver mes cheveux

C’est très facile de faire un shampoing avec des poudres indiennes : un bol, de l’eau tiède et la poudre en question. Il suffit de mélanger l’eau et la ou les poudre dans le bol et le tour est joué. Je conseille de faire un mélange assez liquide pour que ça soit plus facile à rincer. Après, le mélange s’utilise comme un shampoing normal sur cheveux mouillé, il ne mousse pas mais se pose facilement sur les cheveux. On rince, et hop, des cheveux propres et sains. A savoir qu’on peut évidemment mélanger plusieurs poudres différentes.

La poudre de Sidr. C’est l’une des première que j’ai utilisé en tant que shampoing car elle m’a été conseillé quand je me suis mise à la coloration à l’henné. En effet, elle permet de les laver, bien évidemment, d’embellir les cheveux mis surtout de fixer la couleur et d’éviter que celle-ci ne dégorge. Je l’utilise pendant une à deux semaines après avoir fait mes colorations.

La poudre de Reetha. C’est un shampoing idéal car mélangé avec l’eau elle mousse légèrement, c’est donc plus agréable à utiliser pour celles qui sont adepte de la mousse. Cette poudre à plusieurs bienfaits pour les cheveux en plus de les nettoyer : elle les nourrit, les rend plus lisses, plus brillants et favorise également la pousse tout en éliminant les pellicules. Elle est particulièrement recommander pour les cheveux gras. C’est d’ailleurs ma préférée car elle m’a permit d’espacer correctement mes shampoings et de retrouver de beaux cheveux après une période difficile capillairement.

Le ghassoul. C’est probablement l’une des poudres les plus connues, peut-être que vous l’utilisez déjà d’ailleurs. Elle est tout aussi efficace sur la peau que les cheveux, et est d’ailleurs souvent utilisé en masque pour le visage. Mais le ghassoul a un super pouvoir lavant c’est pourquoi j’aime surtout l’utiliser en shampoing. Il va absorber les excès de sébum et donc réguler le cuir chevelu gras. Trouvable assez facilement en magasin bio, je vous

Les poudres que j’utilise comme soins

Place aux poudres que j’utilise en soins pour mes cheveux : soit en masque (mélange avec de l’eau) que je laisse poser un maximum de temps, ou en ajout à d’autres préparations comme mes colorations ou mes shampoings. Il est possible d’en ajouter autant qu’on veux pour avoir les bienfaits désirer.

La poudre de Kachur Sughandi. Cette poudre, au nom presque imprononçable, va permettre d’activer la pousse des cheveux mais aussi de les rendre plus épais, de les gainer et les faire briller. Il va aussi laisser une odeur très épicé et boisé sur les cheveux. Il a également quelques vertus éclaircissantes.  C’est un peu mon chouchou niveau soins. 

Le poudre d’aloé vera. Vous connaissez tous l’aloé vera et ses nombreuses vertus qui en fait un soin de premier choix pour hydrater les cheveux et les nourrir. Elle va aussi stimuler leur croissance et apaiser les cuirs chevelus irrités. J’aime en ajouter à pratiquement toutes mes préparations de masques pour mes cheveux, c’est un allié de taille.

La poudre de peau d’orange. Elle peut s’utiliser en shampoing mais je préfère personnellement l’ajouter à mes mélanges en tant que soin surtout qu’elle va les parfumer agréablement. Elle va aussi apporter brillance, douceur et souplesse aux cheveux.

Mélange de 36 plantes. Comme son nom l’indique, c’est un mélange de 36 plantes dont je ne vais pas citer les noms ici. C’est un soin très complet donc qui va  laver, démêler, apporter du volume, faire briller, gaîner et favoriser la pousse. A poser le plus longtemps possible pour le bonheur de nos cheveux qui seront vraiment superbes après un soin d’aussi bonne qualité.

Les poudres que j’utilise pour colorer mes cheveux

Je colore mes cheveux à l’henné depuis plusieurs années maintenant, et même si c’est un peu laborieux, pour rien au monde je ne retournerais en arrière à ce niveau. Comme pour le reste, je prépare mon henné en ajoutant de l’eau tiède avec. J’ajoute également les poudres de soin dont j’ai parlé ci dessus en fonction de mes besoins/envies sur le moment. Je laisse poser dans du papier cellophane (le moment sexy) pendant au moins trois heures puis je rince abondement.

Le henné du Rajasthan. Beaucoup de henné donnent un résultat proche, le tout est de prendre un henné de bonne qualité, sans cochonneries dedans. Henné du yémen, de gabes ou encore du Rajasthan. C’est un henné qui couvre très bien les cheveux blancs donc il est parfait pour moi, n’est-ce pas. Il est très colorant, et va donner du roux foncé au rouge avec quelques nuances de marron voir bordeaux en fonction de vos cheveux et de votre couleur de base. Personnellement, avec mes cheveux blancs en racines, je vais toujours un deux temps. En premier l’henné du rajastan puis dans les jours qui suivent j’utilise les deux autres dont je vais vous parler.

Le henné bordeaux. C’est mon chouchou du moment ! Il est très colorant et s’utilise donc tout seul, pas besoin d’ajouter un autre henné comme c’est le cas pour d’autres. Il offre aux cheveux une belle couleur bordeaux avec de nombreux reflets rouges. Je l’aime beaucoup personnellement, même si je voulais des reflets violets, ceux-ci n’ont pas marché sur mes cheveux, du coup je me contente bien de ce joli bordeaux !

La poudre d’indigo. J’utilise cette poudre colorante sur mes racines pour éviter que celles-ci ne soit trop flashy quand je colore mes cheveux blancs. C’est un colorant bleuté qui va permettre de colorer les cheveux dans des tons marrons ou noirs. Pour les cheveux blancs/clairs, il est indispensable de faire une première coloration au henné neutre (exemple le henné du rajasthan) sinon ceux-ci risque de se retrouver verts (et on veut à tout prix éviter ça!).

Mais alors où acheter tout ça ? Comme vous le voyez sur les photos, j’utilise la plupart du temps la marques Yogi Globals, je la trouve très chouette et c’est celles qu’on trouve le plus facilement car vendue dans beaucoup de boutiques différentes sur internet. Je vous conseille bien évidemment la boutique Azaé Pur qui vend une bonne quantité de poudres indiennes. Cependant, il y en a encore quelques unes qu’on ne trouve pas et pour celles-ci il y a Henné Paradise ou encore Henné Indi’s. Avec tout ça, vous aurez l’embarras du choix du vous souhaitez vous mettre, comme moi, aux poudres végétales !

Connaissez-vous les poudres indiennes ? Les utilisez-vous ?

Cet article a été lu par 8657 petits chats !

Laisser un commentaire

5 Comments

  1. Popcorn and Gibberish

    16 février, 2017 at 11 h 10 min

    Pas mal du tout ! Je testerai bien 🙂

  2. angie La débrouillarde

    17 février, 2017 at 7 h 51 min

    Hello =)

    Avant tout top ton article et super complet =) J’utilise aussi des poudres (mais pas à chaque fois, j’avoue). Une fois par semaine je mixe la poudre de Sidr et la Kachur Sughandi. Cela aide mes cheveux à être reboosté. Par contre je dois absolument mettre de l’huile de coco sur mes longueurs avant. Sinon, elles ont tendance à les asséchés.

    Des bisous

  3. Joy slowjoyblog

    22 février, 2017 at 22 h 18 min

    Super intéressant cet article et je découvre des poudres que je ne connaissais pas ! Perso, je ne peux pas me passer de ma poudre de Shikakai (active la pousse et nettoie super bien) et ma poudre de guimauve (adoucissant) ! Bisous 🙂

  4. AccroEnDroit

    24 février, 2017 at 10 h 27 min

    Bon évidemment, j’adore les poudres indiennes, c’est la vie pour mes cheveux moi qui ai une alopécie. J’utilise du henné pour ma couleur. J’ai tellement de bordeaux je dois écouler mon stock. J’ai la poudre de kamala mais le souci c’est qu’elle a rendu mes cheveux et en fait mes colorations dégueulasses. Ma couleur tenait même pas deux semaines… Sinon j’utilise de la poudre de guimauve et de fenugrec pour les rendre doux et fort. j’ai fait lemélange de plantes de yogi global et je n’ai personnellement pas été super fan faudrait que je retente 🙂

  5. Ô Boudoir Parfumé

    27 février, 2017 at 16 h 16 min

    Je suis totalement novice en matière de poudres végétales du coup ton article est bien utile. Je n’ai jamais essayé. J’avoue qu’avec mes cheveux méchés (de façon chimique chez le coiffeur) ça me fait un peu peur que ça dégorge ou que la couleur blonde vire au vert mdr je sais c’est bête mais c’est ce qui fait que je ne passe pas le pas.